L'ART THERAPIE

"Il y a des moments où les mots ne suffisent pas pour entrer en contact avec nos émotions profondes, nos sentiments refoulés.  L'art-thérapie propose un autre langage..." 

Laurence Ravier
 
L'art thérapie... c'est quoi ?

L'art-thérapie est une forme de psychothérapie qui utilise les techniques artistiques liées à la spontanéité (le dessin, la peinture, le collage, la photo, la voix, les contes, la musique, la sculpture, le théâtre, le mouvement, la danse, le jeu, ...) pour prendre ou re-prendre contact avec sa vie intérieure (sentiments, rêves, inconscient, etc.), l'exprimer et se transformer.

Elle permet de revivre la liberté de la créativité souvent étouffée ou engourdie par le raisonnement analytique.

 

L'utilisation de moyens d'expression artistiques va permettre à la personne de soigner son âme et/ou son corps, en rentrant en contact avec l'inconscient et en stimulant l'apparition d'émotions bloquées.

Grâce à la symbolisation, favorisée par l'image, la personne se révèle, se dévoile, trouve des solutions nouvelles.

La place de la parole n'est pas la plus importante mais le patient,  aidé par l'art thérapeute, pourra donner un sens à sa création et explorer ce sens verbalement.

Un des aspects intéressants de l'art-thérapie est que, contrairement à la parole, les images restent.

Si au cours de la thérapie, une personne n'arrivait pas à voir le chemin parcouru, le thérapeute pourrait lui faire prendre conscience de ce cheminement en lui montrant l'ensemble de ses créations.

 

Il est aussi important de souligner que :

 

-  Le rôle du thérapeute n'est pas d'interpréter le travail créatif, mais de soutenir le sujet dans sa transformation et de l'accompagner d'une production artistique à l'autre afin qu'il en arrive à une plus grande clarté.

 

-  Cette technique de soin ne privilégie pas le résultat esthétique. Ce qui est important, c'est le processus, l'auto-transformation de la personne à travers l’œuvre.

 

-  L'art thérapie ne forme  pas à devenir artiste. On peut le devenir mais ce n'est pas le but.

 
L'art thérapie... pour qui ?

L'art-thérapie convient très bien avec :

 

  • les enfants car ils ont souvent du mal à exprimer leurs ressentis avec des mots.
     

  • les ados souvent réfractaires à l’approche psychothérapeutique classique.
     

  • les adultes fragilisés par une période de vie difficile : deuil, dépression, manque de confiance en soi, victimes de violence ou de traumatismes, maladies (cancer, etc…) ainsi que les personnes souffrant d’handicap mental et/ou sensori-moteur ou les personnes âgées.

 

L'approche art thérapeutique n'est pas  conseillée à ceux qui ont de grands "talents" artistiques. Ils auront en effet tendance à se réfugier dans la technique pour éviter de s'exprimer de façon authentique.

Concrètement, l'art thérapie permet notamment de :

 

-  Développer l'estime de soi, construire une image valorisante de soi

-  Aider à exprimer les émotions

-  Stimuler l’individu à écouter son corps

-  Créer des liens et du sens dans un processus de changement

-  Redonner un sens à sa vie

-  Améliorer la qualité de vie en maintenant l'autonomie et le goût de vivre notamment

-  Réduire le stress et l’anxiété

-  Exprimer, transformer et soulager une souffrance

-  Rester ancré dans le réel

-  Dynamiser le processus créatif

-  Développer le pouvoir de concentration

-  Améliorer les capacités communicationnelles, relationnelles et sociales

 
Comment se passe une séance d'art thérapie ?
 

Une séance d'art-thérapie se déroule individuellement ou en groupe, dans un endroit convivial qui ressemble plus souvent à un atelier d'art qu’à un cabinet de thérapeute.

 

Avant de commencer le travail créatif, le thérapeute vous posera des questions  afin de cerner votre problématique et vos objectifs.  Puis, il vous guidera afin que vous trouviez la technique artistique qui vous convienne.

Vous serez invité à créer à partir d'une émotion, un ressenti ou à partir d'une situation qui pose problème. Parfois, la création libre laisse émerger une image qui sera retravaillée autrement selon les désirs du patient mais avec l'aide de questions ouvertes posées par l'art thérapeute.

Par exemple, une  personne se trouvant devant un obstacle pourrait être invitée à dessiner, peindre ou modeler cet obstacle (porte fermée, mur de béton). L'art thérapeute pourrait lui demander de trouver une solution graphique pour surmonter cet obstacle (découper ou dessiner une ouverture, ajouter un personnage...).

Ainsi, la personne n'est pas simplement invitée à créer. Grâce à au guide qu'est l'art thérapeute, elle amplifiera son expérience, la mettra à distance ou trouvera de nouvelles solutions.

Il sera proposé au patient de faire une comparaison avec son vécu. La transformation effectuée dans et sur l'image annonce symboliquement une transformation de la réalité du patient.

Chaque séance dure une heure à une heure trente. La périodicité des séances se décidera lors de la première visite et pourra varier selon vos besoins.

Le plus souvent, c’est un travail qui se développe dans la durée, un minimum de séances est nécessaire mais il arrive (plus rarement) qu'une situation se débloque en une seule séance.

 

 

Le rôle de l'art thérapeute

 

Le rôle de l'art thérapeute est de permettre au patient de s'exprimer authentiquement. Il n'est pas demandé au patient de reproduire ce qu'il connaît mais de créer quelque chose de personnel, encourageant et stimulant sa créativité.

L'art-thérapeute est donc là pour le guider progressivement, accompagner la personne en souffrance et l'aider à trouver un sens à sa création.

 

Avec l'art thérapie,on prend un autre chemin que celui qui pourrait faire mal. Parce qu’elle travaille dans le “mine de rien”, en utilisant une stratégie de détour, une ruse qui permet de contourner les résistances au changement ", explique le Dr Jean-Pierre Klein.

 

« Dans tous les cas, commente Geoffrey Troll (co-auteur, avec le Dr Jean Rodriguez, de l’Art-thérapie, pratiques, techniques et concepts, Ellébore, 1995), artiste et formateur en art-thérapie, notre but est de donner une impulsion de création au patient. Nous sommes des guides montrant les chemins possibles. » Une fois le processus enclenché, le rôle du thérapeute est d’encourager le patient à poursuivre ou à développer – sans jugement – un mouvement, une forme qui se répète d’une production à l’autre et qui semble porteur de sens.

 

« L’accompagnement du thérapeute est discret, annonce Jean-Pierre Klein. Il se contente, dans un premier temps, d’accueillir les productions, de les orienter dans le sens d’une plus grande clarté, ce qui n’exclut pas la complexité. Car il ne s’agit pas non plus de se satisfaire du moindre trait, de dessins bâclés, de petits cœurs ou de jolies fleurs. Se contenter de peu est dévalorisant pour tous. La fonction de l’art-thérapeute est donc de pousser, avec beaucoup de prudence, le patient vers toujours plus de profondeur. » Car c’est lorsque la personne lâche enfin prise et quitte la superficialité que la thérapie avance.

 

En cours de séance, certaines personnes expérimentent  des "surprises de conscience". « D’un seul coup, le sens de leur production s’impose, poursuit Jean-Pierre Klein. C’est comme si une évidence longtemps secrète leur sautait aux yeux. » Cela peut être un souvenir oublié, une émotion longtemps refoulée, une association particulière d’idées… L’art-thérapeute a, dès lors, une fonction d’écoute pour soutenir la prise de conscience au même titre qu’un thérapeute classique. Cependant, certaines personnes poursuivent leur thérapie sans qu’aucune surprise n’intervienne, et cela ne signifie nullement que la thérapie n’évolue pas. Dans tous les cas, les fins de séances donnent lieu à un échange verbal entre le praticien et son patient. Après avoir achevé sa production, ce dernier est ainsi invité à parler de ce qu’il a ressenti durant la création, de ce que celle-ci lui suggère. Pour ce, l’art-thérapeute peut soutenir la réflexion en posant des questions toujours extrêmement larges pour ne pas orienter les propos du patient. Chacun doit pouvoir, en effet, poursuivre son cheminement à son rythme, sans être brusqué par des révélations qu’il n’est pas prêt à entendre.

 

Notre rôle, conclut Jean-Pierre Klein, ne se situe donc jamais dans l’explication de l’origine du trouble du patient, en ce sens que nous ne proposons pas une interprétation des œuvres. » Il est inutile de s’attendre donc à des révélations du genre "rouge=agressivité" ou "mouvement vertical=phallus". Ces raccourcis sauvages n’ont guère leur place ici.

Ce que je vous propose ?
 

-  Des séances individuelles sur rendez-vous

Tarif : 50€/séance d'1h si la consultation a lieu à mon atelier (9, aux grands arbres 4050 Chaudfontaine)

60€/séance d'1h si la consultation a lieu à votre domicile (si vous avez des difficultés à vous déplacer)

- Des séances parent/enfant de 2h sur rendez-vous (en dehors des mercredis après-midi et des samedis matins)

Avec enfant à partir de 5 ans accompagné d'un parent, parrain, marraine, grand-parent

Technique au choix des participants et de préférence au choix de l'enfant.

Tarif : 35€/séance si la consultation a lieu à mon atelier (9, aux grands arbres 4050 Chaudfontaine)

45€/séance si la consultation a lieu à votre domicile (seulement si vous ne savez pas vous déplacer)

- Des séances de groupe variant de 1h30 à 3h00: voir les ateliers proposés en ce moment et les ateliers sur demande

Tarif : entre  25€ et 35€ /séance selon la durée de l'atelier et le matériel fourni.

 

 

Pour infos ou RDV : 0473/57.17.45

Pour en savoir plus ...Quelques propos de spécialistes

 

L'Art thérapie est une approche psychologique liée à la spontanéité qui s'exprime au travers des techniques artistiques : le dessin, la peinture, la voix, la sculpture, le théâtre, le mouvement, la danse et le jeu.

Elle permet non seulement de (re)vivre la liberté de la créativité bien souvent étouffée ou restreinte par le raisonnement analytique, mais aussi d'ouvrir à des anticipations imaginaires de soi-même dont la personne suit l'évolution. Elle offre à la fois du détachement et de l'intêret à l'essence de l'être.

 

Guidée par un spécialiste, l'Art thérapie propose un cadre sécurisant qui facilite l'expression; qui enclenche un processus de transformation et qui fait découvrir, sans jugement, les projections exprimées à travers l'oeuvre. Une mise à distance par rapport à soi pour se recréer, se ré-habiter.

 

L'Art thérapie permet "la résonnance" de l'être entier avec lui-même. C'est une auto-transformation à travers l'oeuvre. C'est une voie d'accès à la réserve énorme de ressources que contient notre inconscient pour redonner un sens constructif à sa vie.

 

L'Art thérapie, un "must"  pour redécouvrir, développer et stimuler le potentiel humain. Un outil psychologique rapide en tant que diagnostic, intense et agréable dans l'intervention. On revit et répare le trauma par la créativité. Le message intérieur qui apparaît permet au subconscient de prendre la parole et de trouver une expression " légitime" pour les émotions " étranglées", "difficiles" ou "oubliés". Geoff Troll

 

" L'art thérapie n'est pas une réponse de plus, elle ne correspond pas au pourquoi, mais propose une méthodologie pour un itinéraire de l'être, au présent, dans le territoire du symbolique vers un à venir imprévisible qu'elle va juste se contenter d'infléchir vers un "Etre davantage". Jean-Pierre Klein

 

Extraits d'un article du magazine ARTENSION No113 : Dossier "Où en est l'Art-thérapie ?"

 

"L'art thérapie, une aventure d'artistes !

L'objectif de l'art thérapie est de proposer d'être "autre" le temps d'un atelier. Lorsqu'on est envahi par un cancer, un contexte d'exclusion, une dépression, une séparation, des violences agies ou subies, une folie, on est réduit à une situation d'échec, à une seule dimension : la personne est alourdie de ses tourments.

 

L'art thérapeute lui fait, de façon éventuellement "anodine" en apparence, une "proposition" artistique qui va lui permettre de projeter (le plus souvent à son insu) ses problèmes dans une production et de travailler indirectement dessus en pensant ne travailler que dans la création.(...)  Il ne s'agit pas de traiter en direct les problèmes de la personne. L'art thérapie est une voie royale avec sa stratégie du détour par la médiation. On n'attaque ni le symptôme ni les problématiques en direct, on est à côté, dans l'accompagnement des formes qui se créent. Sans dire à la personne qu'elle est en train de résoudre son problème quotidien en le déplaçant dans la fiction.

 

En art thérapie, on utilise l'expérience artistique comme processus de transformation.

L'attention se porte sur le processus de création. Il y aura toujours une production et peut-être une oeuvre, mais le but n'est pas de devenir artiste. Ça peut arriver. En revanche, l'art comme référence permet de délimiter l'espace du symbolique où l'expression va se jouer, qui figure ce qui ne peut se dire ou même s'aborder, car ça brûle. "

 

Jean-Pierre Klein, Fondateur de l'école d'art-thérapie de Barcelone (1996), auteur dramatique, Psychiatre, Docteur habilité à diriger des recherches en psychologie, Directeur à Paris de l'INECAT (Institut National d'Expression, de Création, d'Art et de Thérapie, fondé en 1986).

 

Interview d'Angela Evers, Art-thérapeute certifiée PROFAC, accréditée par la Fédération Française des Art-Thérapeutes

FFAT - www.ffat-federation.org

LPAT - www.artherapie.levillage.org

 

Site web d'Angela Evers : www.angela-evers.com

©  Site créé par Valérie Bornet avec  Wix.com / v.bornet@hotmail.com

Toutes les peintures et images diffusées sur ce site appartiennent à son auteur. Toute diffusion ou reproduction est interdite 

-  Chaudfontaine, Belgique

  • Wix Facebook page